Le taux d'équipement individuel en téléphonie mobile (75 %) progresse d’un point par rapport à 2006. 78 % des 12-17 ans, 96 % des 18-24 ans, 90 % des 25-39 ans disposent d’un mobile. La proportion de possesseurs de téléphone mobile utilisant leur terminal pour naviguer sur Internet reste stable et faible (7 % ). 66 % des plus de 18 ans et 98 % des adolescents envoient des SMS. Les plus de 18 ans envoient en moyenne 12 SMS par semaine, les adolescents près de 30. 64 % des plus de 18 ans disposent d’un ordinateur au domicile et 53 % sont connectés à Internet. Les connexions à Internet au domicile ont progressé de 10 % en un an (43 % seulement en 2006). 92 % des connexions des particuliers sont en haut débit (au lieu de 88 % en 2006). Dans toutes les tranches d’âge, on constate une forte progression des équipements au domicile, sauf pour les plus de 70 ans où on ne compte que 11 % d’internautes. On constate aussi une progression de l’accès à Internet sur le lieu de travail (44 % au lieu de 39 % en 2006), sur les lieux d’études (60 % des étudiants soit + 13 points et 83 % des collégiens et lycéens soit + 4 points).

Le pourcentage des personnes qui se connectent à Internet dans un lieu public reste modeste (12 %). Les utilisateurs les plus nombreux : 21 % des adolescents, 27 % des 18 – 24 ans, 26 % des étudiants. La connexion par le biais du wifi reste marginale (5 %).

Tous lieux de connexion confondus (domicile, lieu d’études, travail, lieu public) on compte en moyenne 62 % d’internautes. La répartition est la suivante : 93 % pour les adolescents, 84 % chez les 18-24 ans, 79 % chez les 25-39 ans, 62 % chez les 40-59 ans mais seulement 33 % pour les 60-69 ans et 9 % pour les plus de 70 ans.

Si le nombre de personnes dans la famille, la localisation géographique, le niveau d’études, la profession et le niveau de revenu jouent un rôle important, c’est clairement l’âge qui est un facteur déterminant. Tous les indicateurs d’inégalités évoluent à la baisse sur la période : si elle reste inéquitable, la diffusion des nouvelles technologies est tout de même plus juste aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a encore quelques années.

L’utilisation des messageries (Skype ou Msn) reste faible (11 %). 57 % des internautes ont déjà effectué des démarches administratives ou fiscales sur Internet. 54 % des internautes utilisent désormais le commerce électronique. C’est bien sûr chez les plus jeunes que l’on trouve les créateurs de sites ou de blogs (48 % des 12-17 ans et 29 % des 18-24 ans).

Les freins principaux cités pour l’usage d’Internet sont :

  • l’insuffisance de la protection des données personnelles (23 %) en progression de 3 points,
  • la complexité (18 %) en progression d’1 point,
  • le coût (13 %) en progression de 3 points,
  • l’inutilité (11 %) diminue de 1 point.

79 % des internautes souhaiteraient pouvoir s’opposer à la collecte des traces de leur passage par les sites qu’ils visitent. C’est une préoccupation croissante.

Tous ces éléments et bien d’autres sont abondamment développés dans ce rapport de 210 pages, sans discours fleuves et extrêmement précis.