37 % des parents dont les enfants surfent peu sur Internet considèrent que leurs enfants sont confrontés à des contenus inadaptés ou traumatisants. Les parents de 15-17 ans qui surfent beaucoup sont inquiets à 65 % mais avec 92 %, le record est atteint chez les parents d’enfants de 11-17 ans… qui ne surfent jamais.

57 % des parents jugent primordial de développer des campagnes de sensibilisation sur les risques liés à Internet et 36 % le jugent important.

61 % des parents interrogés jugent primordial les performances des logiciels de contrôle parental et 32 % les jugent importantes.

On peut légitimement se demander comment ces parents peuvent en juger. En effet, ces derniers chiffres sont à rapprocher d’une autre enquête réalisée en décembre 2006 par Médiamétrie. On y apprenait que 23 % des parents « seulement » avaient installé un logiciel de contrôle parental.

Pour expliquer ceci, trois explications sont possibles :

  • Les enquêtes réalisées sont fausses et approximatives.
  • En un an un très grand nombre de parents ont installé un logiciel de contrôle parental.
  • Considérer qu’un logiciel est primordial ou simplement important n’amène pas à juger nécessaire son installation.

J’ai une nette préférence pour la troisième hypothèse. Entre discours et réalité !