embauche.jpg Le rectorat de Rennes vient d’affecter au Centre d’information et d’orientation de Brest deux professeurs pour pourvoir des postes de conseillers d’orientation-psychologues.

Le SNES académique a immédiatement réagi mais pour l’instant rien sur les sites Internet syndicaux ni sur celui de l’Acop. Le SNES académique demande l’annulation de ces désignations. Comme d’ordinaire, c’est le forum « où vont les cops » qui a réagi le premier en annonçant la nouvelle ce lundi 8 septembre.

D’après le site Internet vousnousils.fr et letélégramme.com, « une dizaine de professeurs de gestion du secondaire qui n'ont pas de poste pour cette rentrée ont été contactés par le rectorat et il y aurait au moins cinq postes de copsy à pourvoir à Brest, Quimperlé, Landerneau et Carhaix (Finistère) »

Dans le contexte actuel et suite aux derniers rapports, on peut imaginer que la profession s’interroge sur cette « initiative ».et sa signification. S’agit-il d’un test pour voir comment la profession réagit, d’une anticipation de la décision de l’Etat ou d’une situation purement locale ?