Site MorguefileCertains ont tendance à considérer qu’Internet remplacera tout. Dans les métiers de l’information, certains imaginent déjà la disparition des conseillers. J’ai souvent affirmé ici la complémentarité entre les outils du web et l’action en présentiel des professionnels. Internet fait évoluer les métiers, il ne les fait pas disparaître.

Le journal Libération, dans son édition du 27 février dernier, illustre parfaitement cela en donnant pour exemple le cas des magasins photos. Les deux articles sont disponibles ici et ici.

Avec l’arrivée massive des appareils numériques, tout portait à croire que les magasins photos allaient disparaître mais le journal nous parle de la reconversion de l’enseigne Photo Service.

De nombreuses photos numériques ne sont plus imprimées et ce malgré l’envie de leur propriétaire. Des raisons techniques sont invoquées : on n’a pas le bon format papier, on ne sait plus comment marche l’imprimante, on ne sait pas retoucher la photo ou on n’est pas assez motivé pour le faire. Il est possible d’avoir une superbe imprimante 10 x 15 cm et de ne pas s’en servir. La directrice du secteur photo de cette chaine de magasins affirme : « c’est le phénomène de la yaourtière qui finit dans le placard. »

L’arrivée des livres photos a eu un succès inattendu. Photo Services a décidé d’implanter des magasins où on accueille le client dans un espace doté d’ordinateurs. Le client est conseillé sur la réalisation de son album par un(e) employé(e) qui aide le client pour les recadrages, les contrastes et surveille qu’aucune erreur ne soit commise. Le but : «Ne plus effrayer avec la technique.» La directrice affirme « Nous croyons à l’alliance du Web et des magasins... Et les humains ont besoin de rencontrer des humains.»

Même si on trouve énormément de choses sur Internet, il est difficilement envisageable de se passer de conseillers compétents et formés. Cette affirmation reste valable dans bien des secteurs.