Photo Christian BensiSecond Life et les mondes virtuels nous livrent quelques nouveautés bien concrètes. Elles concernent l'utilisation de la voix, la simulation du mouvement pour les personnes handicapées, l'aide aux personnes en détresse... Côté éducation et culture : un projet de collège virtuel et la présence du CNRS sur Second Life.

Donner de la voix

Vu sur metaverse3d.com. Chaque mois, 700 000 utilisateurs sur Second Life utilisent le tchat vocal plus d’un milliard de minutes par mois. 96 % des régions dans ce monde virtuel proposent le tchat vocal. Linden Lab a décider de proposer davantage de services en matière de voix. C’est ainsi qu’il est prévu : • d’assigner aux résidants de Second Life un numéro de téléphone permettant à leurs amis et partenaires de les appeler directement d’une ligne fixe, d’un mobile ou de tout autre service de VoIP ; • de fournir une extension permettant aux résidants de personnaliser leur voix via l’achat d’une voix féminine, d’un annonceur sportif, d’un présentateur radio. C’était une demande qui était apparue dès le début de l’annonce de la voix dans l’univers virtuel ; • la possibilité pour les résidants d’envoyer des SMS vers tout téléphone hors du monde virtuel ; • d’enregistrer leurs conversations pour réutilisation ultérieure. Intéressant par exemple pour des formations.

Le camping, c'est fini !

Vu chez france3d.org. Certains utilisateurs de Second Life se procurent de la monnaie virtuelle (linden dollars) en étant simplement présents sur certains espaces. On appelle ces avatars des campeurs. Si leur présence est rémunérée, c’est parce qu’elle crédite d’un fort trafic les lieux où ils s’installent. Un trafic important sur un espace permet à ce dernier d’être affiché dans les premiers résultats du moteur de recherche. C’est donc un excellent moyen pour augmenter la fréquentation du lieu. Linden Labs vient de décider de lutter contre cette tricherie. Le camping devrait donc vivre ses derniers moments. Une part de la tradition dans ce monde virtuel disparaît à cette occasion. Second Life se professionnalise, jour après jour.

Le virtuel pour dépasser le handicap

Photo Christian BensiVu chez virtuelnews.com. Virtual Ability vient d’être désigné co-lauréat d’un prix délivré par Linden Labs. Virtual Ability aide les personnes handicapées à se servir d’avatars pour faire du parachutisme, aller à la pêche, faire de la randonnée, voler, danser, etc. Un des responsables de l’entreprise, David Ludwig explique : « C’est une expérience incroyable d’aider quelqu’un qui ne pourra plus jamais marcher dans la vie réelle à sauter sur un trampoline virtuel. »

Aider celles qui n'osent pas toujours parler...

Vu chez france3d.org. La FEDEF (Femmes en détresse entraide féminine) est une association implantée dans Second Life. L’implantation dans SL a pour objet d’aider des victimes qui pourraient être réticentes à rencontrer un interlocuteur en présentiel. C’est une possibilité pour elles de préserver leur anonymat avant de décider d’aller plus loin dans leur démarche.

Un collège cantalou virtuel

Vu sur actualitte.com. Le Conseil général du Cantal vient de décider la création d’un collège virtuel sur Second Life. Il est également prévu que des échanges entre les élèves du Cantal et ceux d’autres pays soient organisés sur ce monde virtuel.

Un espace pour la culture scientifique

Photo Christian BensiVu sur cnrs.fr. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ouvre la Maison de l’astroparticule sur Second Life. La Maison de l’astroparticule permet aux visiteurs de découvrir des expériences d’astrophysique, d’assister à des conférences, etc. Le 14 mai dernier l’inauguration de la maison avait été organisée à l’occasion de la retransmission du lancement du satellite Plank par Ariane 5.