Photo de Mark sur Picasa Des rapports sur l’information orientation continuent de paraître. Personne n’est en mesure de dire ce qui sortira de ce capharnaüm de propositions. L’Etat parle beaucoup et les collectivités territoriales se font silencieuses. Le livre vert de Martin Hirsch est annoncé pour la fin du mois, un rapport dont on parle beaucoup alors qu’il n’est pas disponible. Un petit dernier sur l’orientation professionnelle est programmé. Commandité par Laurent Wauquiez et le premier ministre, il a été confié à une parlementaire : la députée Françoise Guégot.

Voici reprises quelques unes des propositions relevées dans les derniers rapports.

Pour ce qui est des missions locales (auditions de la mission commune d’information sur la politique en faveur des jeunes du Sénat)

Catherine Dumont : « Il serait utile… que les conseillers des missions locales disposent d'une formation économique et pas seulement d'une formation dans le domaine social. » ...

Martin Hirsch : « Les dispositifs spécifiques, tels que les écoles de la deuxième chance (E2C) que le Gouvernement souhaite développer, feront l'objet d'une évaluation systématique. Cette dernière consistera à comparer la situation des jeunes ayant bénéficié de ce dispositif avec celle des publics accompagnés par les missions locales. »

Pour ce qui est des Cités des métiers

« Le projet de loi relatif à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie vise par ailleurs à améliorer l'information et l'orientation professionnelle grâce à la labellisation de cités des métiers sur tous les bassins d'emploi. »

Le député Benoist Apparu préconise des regroupements des différents acteurs de l’information-orientation sur le modèle de la Cité des métiers de la villette. Le rapport parle de « maisons de l’orientation » même s’il y voit un risque de doublon avec les maisons de l’emploi.

Pour ce qui est du réseau Information Jeunesse

La mission commune d’information sur la politique en faveur des jeunes du Sénat propose de rapprocher le réseau des 1600 points d'information jeunesse « dont l'activité recouvre en partie celle des missions locales » avec le réseau des missions locales. La mission locale pouvant éventuellement assumer un rôle de chef de file qui faciliterait la coordination de leurs interventions.

Pour ce qui est des maisons de l’emploi

Si le député Bernard Depierre proposait d’intégrer les maisons de l’emploi dans le nouvel opérateur national Pôle emploi, la députée Marie-Christine Dalloz propose de les conserver en les fusionnant avec les Plan locaux pour l'insertion et l’emploi (PLIE), les Comités de bassin d’emploi (CBE) et les missions locales.

Pour ce qui est des conseillers d’orientation-psychologues

Richard Descoings : « Les Conseillers d’Orientation Psychologues ont un rôle irremplaçable. Ils aident les jeunes en difficulté et sont appréciées pour leurs qualités de psychologues. »

Benoist Apparu propose : « Les conseillers d’orientation-psychologues (COP) devraient être rapatriés dans les établissements scolaires. » et plus loin : « il serait d’autant plus opportun de confier les CIO aux régions après une expérimentation dans deux ou trois régions. Si l’essai était concluant, la régionalisation des CIO devrait également conduire à décentraliser la gestion des conseillers d’orientation-psychologues. »

Les politiques annoncent un guichet unique de l’information-orientation depuis des années. Ils associent orientation scolaire et insertion dans l’emploi. Si la cohérence n’est toujours pas en vue, force est de reconnaître que les propositions de guichets uniques se multiplient et les rapports aussi. A quand la mise en place d'un véritable service public de l'information-orientation ?