informatique2.jpg Les services, permettant de raccourcir les url, peuvent être utilisés dans de nombreuses situations avec profit.



Twitter utilise les adresses raccourcies

Dans le cas de Twitter, c’est un service obligé. Twitter autorise des messages de 140 caractères au maximum. La quasi-totalité des messages diffusés sur Twitter comporte un lien vers un site web et un texte. Plus l’adresse du site est longue et plus le texte expliquant l’intérêt du lien doit être court.

Une adresse comme celle-ci http://www.journaldunet.com/solutions/emploi-rh/selection/10-serious-games-pour-se-former-reellement/10-serious-games-pour-se-former-reellement.shtml?f_id_newsletter=1905 contient 170 caractères à elle seule et il en existe des beaucoup plus longues.

De très nombreux services génèrent des adresses courtes. Celui qui génère les adresses les plus courtes est j.mp. Une fois utilisé le service, l’url donnée plus haut deviendra http://j.mp/MPwK8 soit 17 caractères. Une inscription à j.mp vous donne aussi accès au service de bit.ly.

Les url raccourcies sont très pratiques pour les publications papier

Sur les publications papier, le clic n’existe pas. Les adresses Internet doivent être recopiées, caractère par caractère, dans la barre d’adresse. Sur des adresses longues, il est facile de se tromper d’un caractère. Une erreur, qui empêchera le lien de fonctionner. Il faudra dès lors recommencer le travail de saisie. Sur le papier aussi, je vous conseille donc d'utiliser l'adresse raccourcie plutôt que l'url complète.

Il est possible d’installer le raccourci (bookmarklet) du service dans votre barre de navigation afin de pouvoir le mettre en œuvre plus rapidement.

Des statistiques sont disponibles

Si vous avez créé un compte, c'est-à-dire que vous avez fourni un nom d’utilisateur, votre adresse mail et un mot de passe, vous aurez accès à des statistiques. Pour chaque adresse que vous aurez raccourcie, le service vous indiquera si cette adresse a déjà fait l’objet d’un raccourci dans ce service, le nombre de clics dont ce lien a bénéficié et surtout le nombre de fois où votre propre raccourci a été cliqué.

Dans le cas d’une newsletter, il est difficile de savoir si les informations que vous donnez intéressent votre public. Avec j.mp, vous pourrez savoir quels sont les liens de la newsletter les plus cliqués, ceux qui ne le sont pas ou peu et donc infléchir le contenu de votre publication.

La prudence reste d’actualité

L’adoption de ces services présente un risque. L’adresse raccourcie fonctionne parce que le service auquel vous avez confié vos vrais url a stocké dans une base de données l’adresse Internet et le raccourci correspondant. Le jour où ce service ferme, vous n’avez plus accès à rien. Il est donc prudent de stocker dans votre système documentaire non pas des url raccourcies mais des adresses complètes.