Photo Jean-Pierre Dalbéra sur Flickr Alors que le rapport Fourgous, remis le 15 février 2010, fait des propositions pour l’intégration des TICE dans l’enseignement, une enquête récente confirme l’intérêt du public pour cette question.

L’étude a été réalisée par l’IFOP pour L’Atelier BNP Paribas auprès de 1 279 personnes âgées de plus de 18 ans, dans la période du 12 au 14 janvier 2010. Les résultats ont été obtenus par questionnaire auto-administré en ligne.

Une majorité d'internautes admet le caractère pédagogique des nouvelles technologies

88 % des internautes français reconnaissent l’utilité des nouvelles technologies dans l’éducation des enfants et des adolescents.

75 % d'entre-eux considèrent que les nouvelles technologies sont très utiles en matière d’éducation au lycée et 74 % le pensent pour le collège. On compte 39 % qui plébiscitent l’usage en école primaire et 10 % seulement en maternelle. Philippe Torres, directeur des études et du conseil à l’Atelier, pense que ces mauvais résultats du primaire et de la maternelle sont dus au fait qu’une majorité d’enfants ne dispose pas d’équipement en maternelle et en primaire. Le rapport Fourgous précise en effet que la France compte 8 ordinateurs pour 100 élèves en primaire alors qu’on en compte 17 au Royaume-Uni ou en Finlande. L’Atelier rappelle que selon les experts en pédagogie, il faudrait au contraire cibler prioritairement les petites classes.

L’ordinateur n’est pas le seul dispositif reconnu

70 % des personnes interrogées pensent que la géographie et les langues sont les deux principales matières pour lesquelles les nouvelles technologies sont utiles.

L’ordinateur portable est considéré comme un dispositif pédagogique par 88 % des Français.

La dimension pédagogique des consoles de jeux est beaucoup moins reconnue mais elle est tout de même soulignée par 43% des personnes interrogées. Les parents d’enfants de moins de 18 ans reconnaissent davantage que les personnes sans enfants le rôle des consoles de jeu dans l’éducation (59% contre 38%). Leur proportion augmente avec le nombre d’enfants présents au sein du foyer (jusqu’à 66% pour ceux ayant trois enfants ou plus).

Les baladeurs audio-vidéo convainquent 25 % des foyers français et les téléphones portables sont reconnus comme importants par 24 % de la population interrogée.

Les dispositifs d’apprentissage électroniques ont trouvé leur place au sein des foyers français : près de la moitié des parents d’enfants de moins de 18 ans (45%) en ont fait l’acquisition pour leur enfant au cours de la seule année 2009. Plus la taille de la famille est importante, plus la propension d’achat de ces produits augmente : de 40% pour les parents d’un enfant à 50% pour les parents de 3 enfants ou plus.

Alors que la famille française s’équipe de plus en plus, il est désespérant de voir le retard de l’institution scolaire en général et l'insuffisance des usages pédagogiques en particulier.