Photo Sam Nimitz sur Flickr




A l'occasion d'une formation sur les outils du web, une stagiaire m’a récemment interpellé. Elle souhaitait savoir quel média Internet elle devait utiliser en priorité pour assurer la communication de sa structure ? Je lui ai proposé plusieurs médias complémentaires pour assurer un effet redondance. Trouver une même information sur des médias différents est plus efficace que d’être présent une seule fois sur un seul média, aussi influent soit-il !

Ouvrir un blog ?

La communication « papier » a été longtemps privilégiée et reste la référence d’un grand nombre d’institutions. Depuis quelques mois, la présence sur les réseaux sociaux commence aussi à s’imposer. En matière de web, la meilleure réponse a longtemps été : ouvrez un blog.

Les audiences progressent un peu partout, mais il est difficile de savoir quelle valeur leur donner : 21 millions de visiteurs uniques pour Facebook, 10 millions pour la seule plateforme overblog, 8 millions pour Skyblog…

Depuis deux ans, on observe une diminution globale du nombre de blogs et un véritable tassement de la plateforme Skyblog. Cette dernière annonce que le nombre de visiteurs venant de Facebook a progressé de plus de 210 % en un an.

Réseaux sociaux contre moteur de recherche ?

L’influence des réseaux sociaux n’est plus à démontrer. De là à considérer que la seule présence sur les réseaux sociaux seraient en soi suffisante pour assurer une communication efficace, il n’y a qu’un pas que certains franchissent précipitamment.

Une étude récente s’est attachée à étudier l’influence des réseaux sociaux sur les décisions de consommation. L'enquête montre que le poids des médias sociaux ne s’avère que très relatif dans le processus de décision du consommateur avec un indice de confiance de 5/10 contre 6,3/10 pour les sites des marques. Pour 89 % des sondés, les moteurs de recherche sont la première source d’information. Or, les réseaux sociaux occupent encore une place marginale dans l’affichage des résultats dans les moteurs de recherche.



De plus, les internautes-consommateurs s’exprimeraient peu au sujet des produits et des services sur les réseaux sociaux (25%) alors que les blogueurs seraient 95 % à le faire.

Cyrille Chaudoit, le directeur de Scanblog, l’un des deux organismes à l’origine de l’étude affirme : « Une stratégie réussie doit reposer sur l'observation des sources d'influence et sur un panachage entre différentes opérations. » Ou entre différents médias !

Alors que le citoyen zappe entre la télévision, la radio, la presse papier et l’information disponible sur Internet, aucune communication ne peut aujourd’hui se limiter à un seul type de média, aussi dominant soit-il à un instant T. Aujourd'hui, pour accroître sa notoriété numérique, il s’agit moins de faire des choix entre tel et tel vecteur que de mobiliser le plus grand nombre de médias au service du dialogue avec ses « clients ».