Photo Christian Bensi Selon un sondage Ipsos réalisé pour Windows live messenger, plus d’un Français sur deux a déjà utilisé la conversation vidéo par Internet.

Chaque mois, plus de 3 millions d’utilisateurs conversent en vidéo par Messenger, soit une progression de 35 % en un an. Skype compte plus de 80 milliards de minutes de connexion vidéo en 2010.



1 Français sur 3 choisit d’utiliser la vidéo pour communiquer avec les membres de sa famille.

19 % des personnes interrogées considèrent même la conversation vidéo comme un moyen de communication de la vie quotidienne, au même titre que le téléphone. L’AFP précise dans un communiqué que ce chiffre atteint même les 32 % pour les moins de 35 ans.



70 % des Français expliquent le choix de la vidéo par le sentiment qu’elle leur donne de réduire les distances.

Est-ce un hasard si Facebook avec Skype (racheté par Microsoft) et Google + proposent des chats vidéos dans leurs réseaux sociaux respectifs. Quelles conséquences en tirer pour l’information du public ?

La recherche de proximité vaudra-t-elle aussi pour les conseillers en information ? Ou bien le public renseigné préférera-t-il l’anonymat d’un chat textuel ?

Une structure d’information ne peut avoir un profil sur Facebook et n’a pas accès à la messagerie instantanée et donc à la vidéo. Mais l’arrivée de Google+ pourrait changer la donne si ce nouveau service rencontre un certain succès.

La veille sur ces nouveaux usages vidéo est donc plus que jamais indispensable pour juger la stratégie à adopter dans l’année qui vient.