Site illustrations.fr L’institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina (magazine web destiné aux femmes) la huitième vague d’un baromètre portant sur les pratiques des Français sur Internet. Pour un certain nombre d’items, la différence entre les pratiques des hommes et des femmes est significative.

75 % des internautes se connectent plusieurs fois par jour. C’est le cas de 81 % des femmes et de 70 % des hommes. La présence sur les réseaux sociaux est déterminante. 96 % des personnes inscrites sur Facebook et Twitter et seulement 61 % des personnes non inscrites se connectent plusieurs fois par jour sur Internet.

Facebook un univers plus féminin, Twitter, un monde d’hommes

53 % des Français sont membres de Facebook. C’est le cas de 75 % des cadres, 73 % des 25-34 ans, 65 % des 18-24 ans, 61 % des femmes mais seulement 46 % des hommes.

Sur Twitter, de grandes disparités sont constatées. 24 % des cadres, 10 % des hommes et seulement 5 % des femmes sont inscrits sur le réseau social. Bien qu’on dénombre 8 % seulement d’inscrits sur Twitter, 15 % des personnes interrogées reconnaissent suivre un ou plusieurs comptes Twitter. Ce sont davantage les hommes que les femmes qui le font (18 % contre 11 %).

Le panel interrogé considère les réseaux sociaux particulièrement utiles pour partager des informations. Les femmes croient moins que les hommes à l’utilité des réseaux pour exprimer son opinion (65 % des hommes contre 55 % des femmes). Elles croient moins à l’utilité des réseaux pour diversifier ses sources d’information (50 % des hommes contre 41 % des femmes), pour obtenir des informations plus rapidement (50 % des hommes contre 40 % des femmes).

36 % des internautes consultent de l’information sur un téléphone mobile. Ce sont les hommes davantage que les femmes qui ont recours au mobile (42 % contre 28 %). 52 % des cadres et 43 % des 25-34 ans consultent Internet à partir de leur mobile.

Les sites Internet des grands médias, la référence absolue

Quand il s’agit d’accéder à l’information, les internautes recourent en priorité aux sites Internet des grands médias. Quand il s’agit de partager de l’information avec d’autres personnes, ils recourent principalement aux blogs et aux réseaux sociaux. Quand il s’agit de disposer d’une information sûre et vérifiée ou de l’analyse de spécialistes, les internautes recourent essentiellement aux sites Internet des grands médias mais aussi à des médias non numériques (télévision, radio, journaux ou magazines papier).

Les trois principales qualités des médias numériques citées sont la rapidité d’accès à l’information, le suivi de l’information en temps réel, la possibilité de pouvoir à peu près tout trouver.

Le principal défaut est le risque de diffusion d’informations non vérifiées. 67 % des femmes le pensent contre 53 % des hommes. Le manque d’analyse de l’information est cité en deuxième position (30 % en moyenne). Ce sont les 18-24 ans qui en parlent le plus (42 %).

Les femmes sont plus connectées sur le Web que les hommes et plus présentes sur Facebook. Moins technophiles que les hommes, elles sont moins présentes sur Twitter et utilisent moins les mobiles. Elles sont plus méfiantes quant à l’information qui circule sur les réseaux sociaux et craignent davantage la diffusion d’informations erronées.