Photo Télécom Bretagne sur Flickr Une étude à l’échelle mondiale a été commanditée par Cisco et réalisée par InsightExpress en s’appuyant sur deux sondages réalisés sur 14 pays dont la France. L’échantillon par pays est modeste : 200 personnes soit 100 étudiants et 100 jeunes salariés d’une vingtaine d’années. Les résultats sont significatifs d’une génération qui se tourne vers Internet en délaissant parfois la vie réelle.

33 % des jeunes sondés considèrent qu’Internet est aussi important que l’air, l’eau, l’alimentation ou l’habitat.

Près d’un jeune sur deux considère qu’Internet est plus important que les sorties entre amis.

64 % des jeunes, s’ils devaient faire un choix, choisiraient une connexion Internet plutôt qu’une voiture.

40 % considèrent qu’Internet est plus important que les relations amoureuses ou les sorties entre amis. Facebook est considéré comme le plus important de tout pour 27 % de l’échantillon.

Les résultats démontrent aussi l’importance croissante des smartphones et de la mobilité de façon générale. Les deux sondages indiquent que la télévision est en baisse de notoriété chez ce jeune public.

Neuf jeunes sur 10 déclarent avoir un compte Facebook. 89 % des étudiants et 73 % des salariés consultent leur page Facebook au moins une fois par jour. Un tiers la consulte même au moins cinq fois par jour.

Se concentrer sur son travail semble de plus en plus difficile. Les alertes de messagerie instantanée, les mises à jour de média sociaux et les appels téléphoniques perturbent les étudiants dans leur travail. En moyenne, 84 % déclarent être perturbé une fois par heure, 19 % déclarent six fois ou plus.

Les TPE à la traine

Simultanément, on apprend, par une étude de l'Institut OpinionWay, la faible informatisation des TPE (entreprises de 0 à 20 salariés). 21% de ces entreprises se refusent à posséder un ordinateur, 36% se passent de téléphone portable.

Seulement 44% des TPE effectuent des opérations par Internet.

Marie Hattar, vice-présidente chez Cisco dit : « Les résultats du rapport Cisco Connected World Technology doivent inciter les entreprises à réexaminer leur façon d'évoluer pour attirer les talents et retravailler leurs business model. Cela ne fait aucun doute : notre monde change et se concentre davantage sur Internet. »

Nous sommes en plein décalage. Comment s’étonner que certains employeurs ne puissent recruter les salariés qu’ils espèrent et que les plus jeunes aient du mal à trouver leur place dans certaines entreprises aux conceptions passéistes ?