Photo sur Flickr de Kevindean Malgré la place importante que prend Internet dans notre société, le dernier sondage TNS Sofres, réalisé pour le journal La Croix, confirme que la télévision est le premier média d’information en France. L’étude a été réalisée du 6 au 9 janvier 2012, en face à face à domicile, auprès d’un échantillon représentatif de 1 005 personnes.

La télévision baisse faiblement, Internet progresse

80 % des Français s’informent principalement de l’actualité nationale et internationale par le biais de la télévision, 45 % par le biais de la radio, 35 % par celui de la presse écrite, 30 % par Internet. Chez les internautes, Internet a dépassé la presse écrite (41 % contre 33 %).

Une autre étude montre que la télévision reste le média préféré des annonceurs (+ 3 %) avec un investissement plus fort vers les nouvelles chaînes de la TNT. On constate une arrivée massive des sites Internet comme annonceurs sur le petit écran.

Aux Etats Unis, Internet se situe comme deuxième média derrière la télévision. 66 % des américains privilégient la télévision et 45 % Internet.

En France ce sont les femmes qui privilégient davantage que les hommes la télévision (83 % contre 77 %) et le moins Internet (26 % contre 35 %).

Un vif intérêt pour l’information et une défiance en légère diminution

L’intérêt pour l’information est qualifié de très grand ou assez grand pour 71 % des Français. On trouve le plus vif intérêt chez les diplômés des deuxième et troisième cycle (86 %) et le plus faible chez les non-diplômés, les 18-24 ans et les employés (36 à 37 %).

La crédibilité des médias évolue peu aux yeux des Français mais elle s’améliore. La radio reste en tête (58 % lui font confiance), la presse écrite (51 %), la télévision (48 %). Les internautes font plus confiance à Internet que la moyenne de la population (47 % contre 37 %).

Ce sont les personnes les plus âgées qui font le moins confiance à la radio, les plus-diplômés qui font le moins confiance à la télévision. Les plus âgés, les non-diplômés et surtout les non-internautes font le moins confiance à Internet.

Quant à la méfiance envers les journalistes, elle est en baisse même si elle reste forte. 59 % des Français pensent que les journalistes ne sont pas indépendants face aux pressions des partis politiques et du pouvoir. 56 % pensent que les journalistes ne sont pas indépendants face aux pressions de l’argent.

Parmi les évènements que les Français jugent sur-médiatisés, arrivent en tête l’affaire Dominique Strauss-Kahn (87 %), les révélations sur la fraude fiscale de Liliane Bettencourt (55 %), les mariages princiers (53 %). Parmi les évènements sous-médiatisés, arrivent en tête le sommet de Durban sur le climat (44 %), la reconnaissance de l’état palestinien par l’Unesco (32 %), le mouvement des indignés (26 %).

La télévision se modernise et se regarde à partir d’un plus grand nombre de terminaux. Il est peu probable que son influence diminue de façon très significative dans les années qui viennent.