Capture d'écran Page Informer.autrement La présence sur les réseaux sociaux des organismes qui s’adressent au public s’avère chaque jour un peu plus indispensable. Sur Facebook, pour ces structures, rappelons que le profil est interdit et que c’est la page qui s’impose.

Facebook avait lancé le journal pour les profils. Il vient de lancer le journal pour les pages. Vous pouvez adopter cette nouvelle présentation des pages dès maintenant. Elle vous sera imposée au plus tard le 30 mars. Il est donc essentiel de réfléchir en quoi cette nouvelle présentation peut influencer votre pratique.

J’en profite pour vous annoncer la création de la page Facebook Informer-autrement que je vous encourage à « aimer » si vous voulez suivre son actualité, principalement axée sur les réseaux sociaux.



Un environnement esthétiquement réussi

En matière d’administration, les changements sont cosmétiques. Vous disposez d’un bouton « administration » qui vous permet d’accéder à tout ce que permettait la précédente administration. Ce bouton vous permet également de voir vos notifications, les messages que vous avez reçus, les nouvelles mentions j’aime, vos statistiques, les pages d’aide. Vous pouvez atteindre aussi « l’historique personnel ». Cette liste de vos publications vous permet de gérer très rapidement ce que vous souhaitez masquer ou afficher sur votre page.

A la place des petites photos qui jouxtaient votre photo de profil, vous avez désormais une large photo dite de couverture (851 x 315 pixels) qui donne à votre page un look de mini site Internet. Si votre photo est plus grande, vous pourrez la redimensionner dans Facebook.

Le landing tab n’a plus d’intérêt

Sous la page de couverture s’affichent quatre onglets dont vous pouvez gérer l’ordre. Seul, l’onglet « photos » n’est pas déplaçable. 8 autres onglets sont accessibles en cliquant sur la petite flèche située à leur droite.

Capture d'écran Page Informer.autrement

Il n’y a plus de possibilité de conditionner l’accès à une page au fait de cliquer sur « j’aime » (fan gate).

Le landing tab (onglet d’atterrissage) ne sert plus à rien. Si vous en avez créé un, sachez que votre page spécifique ne s’affichera plus pour les non fans. Vous ne pourrez plus ainsi encourager vos visiteurs à « aimer » votre page. Il est interdit d’ajouter cette incitation dans la photo de couverture. J’ai pour ma part ajouté cet encouragement dans le « A propos » mais il est évident que cela sera beaucoup moins efficace. Le « A propos » n’affiche que trois lignes. Il est donc important de placer l’essentiel de son message au début du texte.

Une accessibilité publique aux statistiques

Les membres de Facebook auront un meilleur accès aux statistiques de la page. Ces statistiques publiques permettent à n’importe quel profil d’afficher le nombre de personnes qui aiment la page et ceux qui en parlent mais aussi la semaine où la page a connu son meilleur succès, la ville dans laquelle on parle le plus de cette page, la tranche d’âge la plus fan de la page et les évolutions sur un mois des mentions j’aime et des personnes qui en parlent.

L’affichage de ce que publient les fans est moins lisible

Les auteurs de page Facebook pouvaient par le passé ouvrir leurs pages aux publications de tous les membres Facebook ou leur interdire de publier. L’interdiction limitait les interactions avec le public, l’autorisation permettait à certains membres de truffer le mur d’onomatopées et de divers spams. L’administrateur pourra désormais autoriser les membres Facebook à publier mais leurs publications seront cantonnées dans un cadre spécifique situé sous les onglets. Elles ne s’afficheront donc plus dans le fil d’actualité. L’administrateur pourra même soumettre ces contributions à une modération avant publication.

L’administrateur peut gérer en partie la mise en page

Votre journal s’affiche sur deux colonnes. Vous pouvez décider de mettre en valeur une publication en l’affichant sur toute la largeur du journal. Vous pouvez également décider d’épingler une de vos publications en haut de votre journal. Elle restera affichée à cet endroit pendant une période de sept jours mais sur une seule colonne. Vous pourrez insérer à n’importe quelle date du passé un statut, une photo ou un moment clé.

La messagerie est rétablie

N’importe quel membre de Facebook peut désormais contacter l’administrateur de la page en cliquant sur le bouton « Message ». Il n’est donc plus nécessaire de créer sur la page un onglet contact. La structure ne pourra donc pas spammer ses fans mais ces derniers pourront s’adresser à elle.

Si je regrette qu’il ne soit plus possible d’accueillir les nouveaux visiteurs de la page de façon spécifique, je trouve que cette nouvelle présentation est particulièrement aboutie. Et vous, qu’en pensez-vous ?