Photo de SalFalko sur Flickr Rsa, un des spécialistes mondiaux de la sécurité des données numériques a demandé à l’Ifop de réaliser une étude en ligne pour comparer les usages sur Internet de jeunes de 11 à 17 ans avec la perception qu’en ont leurs parents. 403 enfants et 402 parents ont été interrogés. Dans cette étude, l’appellation « enfant » est utilisée systématiquement même pour les jeunes de 15-17 ans. Un choix pour le moins inductif !

L’usage d’Internet progresse avec l’âge. Si 32 % des enfants de 11 à 12 ans utilisent Internet plusieurs fois par jour, ils sont 68 % à le faire entre 15 et 17 ans.

Les filles et les plus âgés utilisent Internet dans un endroit où ils sont seuls

70 % des jeunes de 15 à 17 ans utilisent Internet dans une pièce où ils sont seuls. C’est le cas de 42 % des 11 – 12 ans. Les filles sont plus nombreuses que les garçons à utiliser Internet dans un lieu où elles sont seules (60% des filles contre 50% des garçons).

Pour ce qui est du type d’usages que font les jeunes sur Internet, parents et enfants donnent des chiffres extrêmement proches. La recherche d’information, le travail scolaire et la lecture de vidéos arrivent largement en tête, l’usage des réseaux sociaux est moins fréquent en moyenne. Les 15-17 ans sont beaucoup plus actifs sur Internet que les 11-12 ans sur tous les types d’activités (hormis la recherche d’informations, le travail scolaire et les jeux).

Etde RSA Ifop 2013

59 % des jeunes et 58 % des parents trouvent Internet dangereux. On ne constate pas de différence significative entre la perception des garçons et des filles. En revanche, chez les parents, on note une inquiétude plus grande chez les parents de filles (67%) que parmi les parents de garçons (49%).

Parler des bonnes pratiques sur Internet est le choix prioritaire des parents

Cette étude confirme celle de Via Voice pour Trend Micro. Parents et enfants sont rassurés quant à l’usage d’Internet parce que les parents ont sensibilisés leurs enfants aux bonnes pratiques sur Internet. Viennent ensuite le fait que le jeune ne donne jamais son adresse et n’échange qu’avec des gens qu’il connaît. Le fait que le jeune n’utilise Internet qu’en présence d’un adulte est peu cité (12 % des jeunes et 20 % des parents).

75 % des jeunes de 15 à 17 ans ne peuvent pas facilement se passer d’Internet

Plus de 80 % des parents d’enfants de 11 à 12 ans savent précisément les sites que les jeunes visitent. Plus de la moitié des 15 à 17 ans affirment la même chose. Un chiffre particulièrement important pour des jeunes de cet âge !

Seuls 25 % des 15-17 ans et 59 % des 11 -12 ans pensent qu’ils peuvent facilement se passer d’Internet. Les parents ont moins conscience de l’importance de cet engouement (15 points d’éccart avec leurs enfants en moyenne).

Un quart des jeunes interrogés n’utilise pas les mails, la moitié ouvre uniquement les mails dont ils connaissent l’expéditeur, un dernier quart ouvre tous les mails qui les intéressent ou pas.

Trois jeunes sur quatre utilisent un mot de passe qui ne comporte pas de données personnelles (prénom, date de naissance…) Plus de 60 % de ces jeunes ont communiqué leur mot de passe à un proche.

Les parents souhaiteraient que l’âge minimum pour s’inscrire sur Facebook soit plus tardif. Ce n’est pas la position des jeunes qui considèrent que l’âge qu’ils ont au moment du sondage devrait être l’âge minimum requis. 56 % des jeunes acceptent leurs parents comme amis Facebook, 13 % acceptent des personnes qu’ils ne connaissent pas mais qui leur semblent de confiance.

Les deux principales mauvaises expériences vécues par les jeunes sur Internet sont la contamination par un virus (33 %) et l’accès à des contenus pornographiques (21 %).