Photo de Miniyo73 sur Flickr L’édition 2013 de l’observatoire international des usages télécom & média est réalisée pour la septième année par Deloitte Research. Cette étude porte sur 10 pays dont la France. Elle a été réalisée en ligne et les résultats sont pondérés selon les derniers recensements.

76 % de la population déclarent posséder un PC portable, 55 % un smartphone, 29 % une tablette, 11 % une liseuse. Les Français sont en retard, comparativement aux autres pays étudiés, en terme de multi-équipement. En effet on ne compte que 20 % de personnes équipées à la fois d’un smartphone, d’une tablette et d’un ordinateur portable. Les chiffres constatés sont plus fort dans tous les autres pays étudiés à l’exception du Japon (7 %).

10 % des Français prévoient d’acheter un smartphone dans les 12 prochains mois et 24 % pensent que c’est envisageable. 8 % prévoient d’acheter une tablette et 17 % pensent que c’est envisageable.

Les Français apprécient presque autant le PC portable que le smartphone. Mais l’écart se creuse chez les moins de 30 ans au profit du smartphone. La tablette a bien moins de succès, y compris chez ses possesseurs. Le smartphone et la tablette sont rarement utilisés à la place de l’ordinateur.

Le PC n’est pas mort

Les principaux usages du smartphone sont l’envoi de SMS, les appels téléphoniques, le fait de prendre des photos ou des vidéos. La recherche en ligne ne recueille que 20 % des usages sur smartphone. Les usages de la tablette sont peu nombreux. On trouve en priorité le chargement d’application, la lecture de la presse, les jeux. Les principaux usages de l’ordinateur sont le surf sur le Web, la rédaction de mails, la création et la consultation de documents. Les usages restant très différents, on est encore loin du remplacement des PC par les smartphones et tablettes.

59 % des détenteurs de smartphone, 63 % des possesseurs d’ordinateur et 70 % de détenteurs de tablette considèrent leur outil comme un support de divertissement.

En mobilité, 33 % des personnes interrogées utilisent des points wifi gratuits, 30 % utilisent leur smartphone (3G), 26 % utilisent leur smartphone en wifi. 32 % des répondants n’utilisent pas Internet lors de leurs déplacements.

Seuls 25 % des Français seraient prêts à payer plus cher pour un Internet plus rapide. Ce chiffre est le plus petit par rapport aux pays étudiés à l’exception du Japon. 37 % des possesseurs de smartphone amènent quotidiennement celui-ci sur leur lieu de travail, 32 % en font de même avec leur mobile, 20 % avec leur ordinateur portable.

La télévision toujours en tête

L’activité préférée des Français reste la télévision (22 %) suivi d’Internet (17 %) et de l’écoute de musique (10 %).

Nous sommes tous devenus multitâches. 84 % de ceux qui regardent la télévision pratiquent simultanément une autre activité : la navigation sur Internet (31 %), la lecture de mails (27 %), l’envoi de SMS (23 %), l’utilisation de réseaux sociaux (17 %), l’écriture de mails (17 %) et même 15 % téléphonent.

53 % des Français utilisent la version papier pour lire des magazines, 34 % utilisent l’ordinateur, 10 % le smartphone, 6 % la tablette.

17 % des Français jouent chaque jour à des jeux vidéos, 18 % jouent chaque semaine, 8 % chaque mois, 18 % moins d’une fois par mois. On trouve les joueurs les plus réguliers chez les plus jeunes.

76 % des personnes interrogées consomment régulièrement des contenus vidéos sur support physiques mais au total 34 % des contenus vidéos sont consultés en ligne. 26 % de l’échantillon qui a acheté des films ou des émissions l’année passée ne prévoient pas de le faire à l’avenir.

Les relations s’expriment plus fortement par le numérique

Les principales activités pratiquées tous les jours sont :

  • L’utilisation de moteurs de recherche (60 %), en baisse de 8 % ;
  • La lecture d’information, la météo ou les actualités (40 %), en baisse de 4 % ;
  • La communication par mail (38 %), en baisse de 7 % ;
  • La communication par messagerie instantanée (24 %), en baisse de 8 % ;
  • Le fait de regarder des programmes télévisés (22 %), en augmentation de 2 % ;
  • La communication via réseaux sociaux, forums (18 %), en augmentation de 8 %.

59 % des personnes interrogées pensent que la principale valeur des réseaux sociaux est de leur permettre d’interagir avec leurs amis plus fréquemment. Seuls 29 % disent que le temps passé par messagerie instantanée ou réseaux sociaux est à leurs yeux tout aussi important que le temps passé en présentiel. Mais ils sont 46 % à penser cela chez les moins de 24 ans.