Photo de Leigh Jay Temple sur Flickr La treizième édition du rapport concernant la diffusion des technologies de l’information et de la communication en France vient d’être publiée. Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 2 215 personnes représentatives de la population âgée de 12 ans et plus. Les personnes ont été interrogées en face à face à leur domicile. Ce rapport fait référence depuis plusieurs années, eu égard à la qualité de la méthodologie utilisée et des champs nombreux qu’il couvre.

Je vous propose trois synthèses de ce rapport. La première traite de l’ordinateur et d’Internet.

Les Français continuent de s’équiper en matériel numérique

Le Crédoc dans son étude rappelle que 90 % des Français pensent que le niveau de vie a diminué en 10 ans. Malgré cela, ils s’équipent de plus en plus en matériel numérique.

83 % des personnes interrogées disposent d’un ordinateur à domicile (+2 points en 1 an), 61 % sont équipés d’un ordinateur portable (+ 4 points), 36 % disposent de plusieurs ordinateurs au domicile (+ 1 point). 69 % des adolescents vivent dans un foyer où plusieurs ordinateurs sont disponibles.

Le taux d’équipement en tablettes numériques a fortement progressé passant de 8 à 17 % mais cet équipement reste réservé à la frange la plus jeune, la plus diplômée et qui dispose du pouvoir d’achat nécessaire. On trouve notamment les tablettes chez 27 % des foyers disposant de 3 100 euros et plus chaque mois. La tranche d’âge la plus dotée en tablette est celle des 25 à 39 ans avec 26 %.

L’équipement en clé 3 G ou en carte PCMCIA a diminué légèrement cette année. Le partage de la connexion Internet via le smartphone et la progression des tablettes expliquent sans doute cela.

Plus de 8 personnes sur 10 sont connectés à domicile

81 % (+ 3 points) sont dorénavant connectés à Internet au domicile (hors téléphone mobile). 1 % de la population se connecte encore à partir d’une connexion bas débit.

77 % des personnes connectées à leur domicile se connectent quotidiennement. C’est chez les plus de 70 ans que l’on trouve le moins d’utilisateurs quotidiens (48 %). Et le chiffre va en s’aggravant (- 6 points en un an). Par rapport à l’année passée, l’usage quotidien progresse de 9 points chez les 12-17 ans, de 6 points chez les 18-24 ans. 91 % des 18-24 ans ont une utilisation quotidienne. On constate une progression de l’usage chez les 60 – 69 ans (74 %). L’utilisation quotidienne est faible chez les non-diplômés (59 %).

Les modes de connexion à Internet au domicile se diversifient et se complètent

63 % des connexions se font à domicile avec des équipements différents. Ce sont les moins de 39 ans qui utilisent le plus grand nombre de possibilités.

En dehors du domicile, le Crédoc a étudié les autres lieux de connexions. Seulement 4 % des non-diplômés ont accès à Internet sur leur lieu de travail, 60 % des diplômés du supérieur en disposent. L’école permet à 71 % des 12 -17 ans de se connecter.

A l’extérieur du domicile, 37 % de la population a accès à Internet par le biais du téléphone mobile. Ce sont les plus jeunes (moins de 40 ans) qui sont les plus adeptes de cet usage. 21 % de la population déclarent accéder à Internet par le biais d’un ordinateur portable ou d’une tablette en dehors du domicile.

Les connexions à partir d’un lieu public (gare, bibliothèque, restaurant…) stagnent cette année. Seuls 2 % de la population se connectent de cette façon tous les jours, 4 % une à deux fois par semaine, 15 % plus rarement.

Qui sont les non-internautes ?

Tous moyens de connexions confondus, 82 % de la population se connectent à Internet. C’est nettement l’âge qui est le facteur le plus discriminant. On note une différence de 5 points entre les hommes et les femmes (85 % d’internautes chez les hommes et 80 % chez les femmes).

Les plus faiblement connectés sont :

  • Les 70 ans et plus (32 %)
  • Les non-diplômés (45 %)
  • Les revenus entre 900 et 1 500 euros (63 %)

Les plus fortement connectés sont :

  • Les 12-17 ans (100 %)
  • Les 18-24 ans (99 %)
  • Les 25-39 ans (98 %)

Le rapport de 288 pages est la traduction des résultats de l’enquête de juin 2013 réalisée par le Crédoc à la demande de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET).



La prochaine synthèse parlera de téléphonie.