Photo de Relief2010 sur Flickr



L’Ifop publie chaque année depuis 2007 son observatoire des réseaux sociaux. L’étude est parue en décembre 2013. L’intérêt de cet observatoire est de fournir une étude détaillée de chaque réseau social en France.

On peut cependant regretter une étude qui suit peu l’arrivée des nouveaux réseaux : seulement 4 cette année. Il s’agit de Skype (pas vraiment « nouveau »), Vine, Pearltrees et Line. Les trois derniers ne figurent dans aucun tableau fourni par l’IFOP. Comment imaginer qu’au moins 1 % des internautes ne soit pas inscrit sur Vine ?

86 % des personnes interrogées se déclarent membres d’au moins un média social. En moyenne un internaute serait membre de 4,5 médias sociaux en 2013 (3,5 en 2012).

Le tableau comparatif ci-dessous montre l’écart entre le niveau de connaissance des réseaux et leur adoption par les internautes en pourcentage. Seuls figurent les réseaux qui enregistrent au minimum 5 % d’inscrits.

Observatoire réseaux sociaux IFOP

On pouvait légitimement se demander quel impact l’abandon de Windows live Messenger (ex MSN) par Microsoft aurait sur Skype. Alors que 46 % de l’échantillon utilisaient Windows live Messenger en 2012, on trouve cette année 47 % d’utilisateurs de Skype. Comme son prédécesseur, Skype est le réseau social qui compte le plus d’inscrits après Facebook. Google + enregistre la plus forte progression avec 11 points de plus que l’année précédente.

On parle beaucoup des adolescents qui auraient quitté Facebook au profit d’autres réseaux. Pour l’instant, on constate que le départ n’est pas effectif. Au contraire, le nombre d’inscrits augmente de 9 points. Twitter et Linkedin enregistrent une progression de 5 points. Copains d’avant, Deezer et Youtube accusent une progression de 3 points.

Facebook et Copains d’avant sont les seuls réseaux à compter plus de femmes que d’hommes. Ce sont généralement les plus jeunes qui sont le plus présent sur les réseaux sociaux. Trois réseaux, parmi les plus connus, échappent à cette règle. Il s’agit de Copains d’avant, de Picasa et de Trombi. Sur Skype, on trouve beaucoup de plus de 65 ans (49 %).

Pour les inscrits sur les réseaux sociaux qui y consacrent moins de temps en 2013, les raisons invoquées sont les suivantes :

Observatoire réseaux sociaux IFOP

Pour l’Ifop, les réseaux seraient de plus en plus des espaces d’observation et d’information et de moins en moins des lieux de contribution active. 78% de l’échantillon consacreraient plus de temps qu’avant à consulter les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, sans nécessairement réagir.

L’enquête a été menée par questionnaire en ligne auprès d’un échantillon de 2004 internautes, représentatifs de la population internaute française âgée de 18 ans et plus.

Les résultats de l’enquête 2013 sur l’observatoire des réseaux sociaux IFOP.