illusobsregions_s.jpg La plus récente des éditions du baromètre des Régions sur les réseaux sociaux est disponible ici. Les chiffres ci-dessous ne sont pas les plus récents.

Ce nouveau baromètre semestriel des Régions étudie la présence de ces dernières sur les réseaux sociaux. Alors que les villes avaient connu une réelle progression dans le précédent baromètre, les Régions semblent bien moroses ici. La future cartographie des Régions explique sans doute cet attentisme.

Comment les fans s’identifieront-ils à ces territoires élargis ? Comment les équipes de communication collaboreront-elles pour faciliter l’adoption de ces changements ?

J’ai souhaité faire ce dernier baromètre avant les évolutions à venir pour avoir un bon point de départ pour de futures observations.

Mais parlons donc du présent !

L’analyse de cette septième édition porte sur des considérations générales et met l’accent sur une période de sept jours choisie au hasard. Pour cette édition du baromètre, il s’agit de la période du 15 au 21 octobre 2015 pour Facebook et du 17 au 23 octobre 2015 pour Twitter. J’évoquerai rapidement ici la situation des Régions sur Google+, Instagram et Pinterest.

La Bretagne est toujours absente de Facebook et c’est la seule région qui est dans ce cas. Pas de nouvel entrant ni sur Facebook ni sur Twitter, ce qui est une situation tout à fait inédite.

Les collectivités régionales enregistrent en 9 mois une progression modeste sur Facebook pour le nombre de fans (+ 19 %) et même une baisse de 6 % pour l’engagement de ces derniers. Pour Twitter, la progression du nombre d’abonné est de 48 %.

La seule réelle nouveauté concerne la Région Centre. Cette dernière a changé son pseudo sur Twitter qui fait désormais référence à la Région Centre Val-de-Loire. Sur Facebook, le changement de username pour la Région n’a pas eu lieu pour une raison qui m’est inconnue.

L’absence de dynamisme ne touche pas seulement Twitter et Facebook

J’ai volontairement retiré dans ce baromètre les réseaux sociaux des collectivités régionales qui n’avaient pas publié depuis au moins un an. Un tableau récapitulatif détaillé figure en fin d’article. On peut constater :

  • Instagram : 5 Régions présentes au lieu de 9 sur le précédent baromètre ;
  • Google+ : 4 Régions au lieu de 7 ;
  • Pinterest : 2 Régions au lieu de 4.

Dans le dernier mois, pour Instagram, seules l’Auvergne, la Lorraine et le Nord pas de Calais ont publié. Pour Google+, c’est le cas de l’Auvergne et du Languedoc-Roussillon. Pour Pinterest, seule l’Auvergne est active. On peut donc considérer que les efforts des collectivités portent exclusivement sur Facebook et Twitter.

Présence sur Facebook : Rhône-Alpes conforte sa première place

Le premier tableau classe les Régions en fonction du nombre de fans. Malgré une belle progression de la Région Nord-Pas-de Calais, les deux premières régions restent solidement en tête. Très belle remontée de la Région Centre Val-de-Loire qui gagne 6 places. La Réunion gagne 2 places, grâce à une politique de publication plus diversifiée.



Baromètre des Régions sur Facebook

Le deuxième tableau permet de comparer le nombre de fans au nombre d’habitants dans une région. L’Auvergne garde la première place de ce tableau et la Picardie la seconde. Rhône-Alpes gagne une seule place, Centre Val-de-Loire en gagne quatre.

Baromètre des Régions sur Facebook

Le troisième tableau permet de juger la participation des fans à la vie de la page. La communauté des fans de la Région Auvergne est vraiment très mobilisée. Cette mobilisation est renforcée par une petite “astuce” de la Région.

Le rythme de publication de la Région Bourgogne étant particulièrement modeste, il a été impossible d’évaluer l’engagement de la communauté. Aucune collectivité n’est vraiment inactive sur Facebook. Si certaines pages ont fait le choix d’empêcher leur communauté d’écrire sur la page, on constate souvent que celles qui ont permis à leurs fans de publier directement, ne peuvent que s’en féliciter.

Baromètre des Régions sur Facebook

Le quatrième tableau compare le nombre d’interactions avec le nombre de publications. Le nombre de publications en moyenne par semaine est en nette diminution. Il passe de 11 à 9. La Région Auvergne est constante avec un rythme de 4 publications par jour.

Baromètre des Régions sur Facebook



Présence sur Twitter : l’hégémonie de la Bretagne est menacée

Pour la première fois depuis 2012, la Région Bretagne est talonnée par une autre Région. En effet sur la période étudiée, Rhône-Alpes a progressé de 16 000 abonnés alors que la Bretagne progresse de 10 000.

Le premier tableau classe les Régions en fonction du nombre d’abonnés. La Région Pays-de-la-Loire gagne trois places dans le classement.



Baromètre des Régions sur Twitter

Le tableau suivant donne le ratio nombre d’abonnés / nombre d’habitants. On constate une grande stabilité du classement.



Baromètre des Régions sur Twitter

La moyenne de publication par Région progresse de 9 %. Elle se situe désormais à 1 122 tweets sur la période. En moyenne quatre tweets par jour, une moyenne qui cache de grandes diversités : de six tweets par mois pour la Région Centre Val-de-Loire à douze tweets par jour pour la Région Alsace.

Baromètre des Régions sur Twitter

Le quatrième tableau observe le type de publication : publications et retweets. On constate une grande diversité dans les politiques menées en matière de retweet des collectivités. La Région Nord-Pas-de-Calais et la Région Centre Val-de-Loire cumule le plus fort taux de retweet. A l’inverse plusieurs régions ne retweetent pas.

Le tableau fournit par ailleurs une indication quant à l’interactivité des abonnés avec le compte mais il est impossible de juger de l’interactivité réelle des comptes Twitter des Régions sans un accès au module de statistiques.

Baromètre des Régions sur Twitter

En conclusion

La Région Pays-de-la-Loire a enfin personnalisé la page Facebook de sa Région. Seules trois Régions n’ont toujours pas d’adresse définitive (username). Il s’agit de la Bourgogne, de la Guadeloupe et de la Réunion.

On peut regretter que la politique de publication de certaines collectivités se résument à publier des photos, à souhaiter de bons week-ends ou de bonnes semaines. Succès garanti pour l’immédiat mais pour le long terme !

La publication de photos engage la communauté, améliore l’image de la collectivité, ancre davantage le citoyen sur son territoire. Mais ne pourrait-on pas susciter autrement la communauté qui suit la page ! Trop souvent, il semble que la stratégie laisse place aux « bonnes astuces » qui favorisent la portée des publications mais pas « l’attention » que les fans portent à la Région.

Pour Twitter, une collectivité s’est spécialisée dans les remerciements pour les retweets, une autre dans les jeux, une autre publie massivement mais presque exclusivement le vendredi. Choix ou méconnaissance de la fonction programmation ?

La Bretagne aura sans doute perdu sa première place sur Twitter lors du prochain baromètre mais je suis impressionné par un compte qui privilégie exclusivement l’information, mission pourtant principale de cette plateforme. Une politique qui donne des résultats, c’est indéniable.

Comme pour chaque baromètre, je vous propose un récapitulatif de la présence des Régions sur les réseaux sociaux.

Baromètre des Régions sur les réseaux sociaux

La dernière édition du baromètre concernant les villes de plus de 100 000 habitants est disponible ici.