illusobsregions_s.jpgLa mise en place de nouvelles Régions et des nouvelles Collectivités territoriales de Guyane et de Martinique ont considérablement modifié le poids des collectivités régionales sur les réseaux sociaux. Les tableaux qui vont suivre traduisent ces évolutions.

Lors du septième baromètre, nous constations une certaine morosité dans l’animation des réseaux sociaux chez les Régions et pas mal d’attentisme. La situation aujourd’hui conforte ce constat.

Sur le précédent baromètre, il y avait trois régions qui n’avaient pas de compte Twitter mais la Basse-Normandie ayant rejoint la Haute-Normandie, il y a désormais un compte Twitter pour la nouvelle Région Normandie. Pour ce qui est de la Franche-Comté et de la Bourgogne, elles n’ont pas saisi l’opportunité pour créer un compte Twitter. Sur les 17 nouvelles Régions et Collectivités territoriales, on compte donc :

  • une absente sur Facebook : la Bretagne
  • une absente sur Twitter : la Bourgogne Franche-Comté

Plusieurs Régions sont présentes sur Instagram mais certaines y sont assez inactives.

L’influence de Google+ diminue encore (plus que 3 régions). Seule La Guyane a publié dans les 30 derniers jours. C’est la région PACA qui plafonne avec dix abonnés alors que les deux autres font deux et trois abonnés respectivement.

Pinterest disparaît et la présence sur Dailymotion devient marginale (1 région).

Vous trouverez comme d’habitude un tableau récapitulatif en fin d’article. Instagram bénéficie pour la première fois dans ce baromètre des Régions de tableaux détaillés comme Facebook et Twitter.

Pour ceux qui liraient ce baromètre pour la première fois, rappelons que vous trouverez ici des données générales concernant les Régions-Collectivités territoriales, les évolutions depuis le précédent baromètre et une étude d’une période de 7 jours consécutifs.

Afin de mieux analyser les évolutions, les chiffres des précédentes régions fusionnées ont été additionnés. Cela permet de constater si ces fusions ont généré ou non des déperditions en terme d’abonnés, d’engagement, etc.

De grandes diversités dans la façon de gérer la stratégie de présence sur le Web

L’observation des sites Web des collectivités régionales permet de comprendre si le passage vers le nouveau schéma régional est douloureux ou pas. Certaines ex-Régions ont laissé leur site en ligne en oubliant même de signaler la nouvelle entité ou en la signalant de façon extrêmement discrète. D’autres ont simplement mis en place une redirection automatique vers le nouveau site, faisant ainsi table rase du passé.

Sur Facebook, les anciennes pages ont été supprimées ou existent encore mais renvoient vers les nouvelles pages. Il est logique que les nouvelles pages enregistrent une légère diminution puisqu’on peut imaginer que certains fans étaient précédemment fans des deux ou trois précédentes pages, aujourd’hui fusionnées. Mais comme nous le verront plus loin, certaines diminutions très importantes, font penser à un dysfonctionnement : problème avec Facebook lors des fusions, manque de concertation entre collectivités, problème dans la gestion des timings, etc.

Sur Twitter, certains anciens comptes signalent le passage vers les nouveaux comptes. Mais d’autres ont été supprimés ! Une erreur qui se traduit par un squat logique de la plupart des comptes abandonnés.

Surprise sur Facebook : c’est la Région Hauts de France qui prend la tête

La considérable diminution du nombre de fans en Région Auvergne Rhône-Alpes permet à la Région Hauts de France de s’imposer. La Région Bourgogne Franche-Comté et dans une moindre mesure l’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine enregistrent également des contre-performances.

Nous constatons une diminution du nombre de fans pour l’ensemble des Régions de 5 % (près de 33 000 fans au total sur les 16 Régions qui ont un compte Facebook).

Baromètre des Régions sur facebook

Le deuxième tableau permet de comparer le nombre de fans au nombre d’habitants de la commune. Il est naturellement plus facile d’obtenir un grand nombre de fans dans une Région à forte population. L’outremer obtient nettement les meilleurs résultats.

Baromètre des Régions sur facebook

Le troisième tableau permet de juger la participation des fans à la vie de la page. La première colonne englobe toutes les interactions dont dispose un fan par rapport aux publications de la page. La deuxième colonne comptabilise uniquement les publications des visiteurs et like sur ces dernières quand elles sont autorisées par la page. Ces comptages ont été réalisés sur une période de sept jours : du 24 juillet au 30 juillet 2016.

Le nombre très important de publications des autres visiteurs pour la Région Guadeloupe est principalement dû à un début de bad buzz, parfaitement géré par la Région.

Six régions sur 16 interdisent les publications des visiteurs. Globalement, l’engagement sur les 16 Régions diminue de 64 %. Certes, nous sommes en période de vacances mais d’autres raisons pourraient justifier ce mauvais résultat : diminution du nombre de fans, manque de communication sur les nouvelles adresses, moindre attachement aux nouveaux territoires…

Le nombre de publications des Régions par semaine diminue très légèrement et se situe à un peu moins de neuf sur la période de 7 jours concernée. A noter la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur qui a publié huit fois seulement depuis le début de l’année.

Baromètre des Régions sur facebook

Le quatrième tableau permet de constater combien il faut de fans pour obtenir une interaction en moyenne. On trouve quatre Régions avec un rapport nombre de fans pour une interaction inférieur à 20. Le nombre d’interaction par post varie fortement d’une Région à l’autre, de 759 pour les Hauts de France à 15 pour la Bourgogne-Franche-Comté.

Baromètre des Régions sur facebook

Sans surprise sur Twitter : la Région Auvergne Rhône-Alpes prend la tête

Lors du précédent baromètre, Rhône-Alpes talonnait la Bretagne. L’addition des comptes Auvergne et Rhône-Alpes enregistre une perte d’abonnés. Mais la Bretagne qui occupait la première place depuis 2012 décroche et occupe désormais la seconde position avec peu d’écart. Une situation qui pourrait à nouveau évoluer !

Trois baisses très significatives sont constatées dans ce premier tableau. La Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine perd 85 % de ses abonnés entre les deux baromètres, la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée en perd 78 %. Mais ce qui étonne le plus, c’est le fait que la nouvelle Collectivité de Martinique, alors que rien ne l’y obligeait, ait fait le choix de fermer son précédent compte pour en ouvrir un autre. La chute observée pour la Martinique est de 87 %. On constate tout de même deux belles progressions : celles de la Bretagne et de l’Ile de France.

Baromètre des Régions sur Twitter

Le tableau suivant donne le ratio nombre d’habitants / nombre d’abonnés.

Baromètre des Régions sur Twitter

L’étude de l’évolution globale du nombre de tweets créés sur neuf mois est impossible. Beaucoup de Régions enregistrent en effet une progression négative. On peut constater des approches différentes en matière de nombre de publications. La Bretagne par exemple enregistre moins de deux tweets par jour alors que l’Ile-de-France en publie huit.

Baromètre des Régions sur Twitter

Le quatrième tableau prend en compte le type de publication : publications et retweets. Aucune règle générale : de 0 à 100 % de retweet selon les Régions et autres Collectivités territoriales.

Le tableau fournit par ailleurs une indication quant à l’engagement des abonnés avec le compte. La période de sept jours observée est celle du 23 au 29 juillet 2016. Il est impossible de juger du succès réel des comptes Twitter des Villes sans un accès au module de statistiques. Cependant Twitter nous fournit pour chaque tweet émis par la commune, le nombre de retweets et le nombre de mises en favoris.

C’est cet indicateur qui est retenu ici. Le critère retenu a au moins l’avantage d’être calculé de la même façon pour toutes les Régions et peut donc faire l’objet de comparaisons.

On peut noter par ailleurs une très faible activité sur les comptes Pays de la Loire (4 tweets sur juillet) et Provence-Alpes-Côte-D’azur (aucun tweet en juillet).

Baromètre des Régions sur Twitter

Présence sur Instagram : Auvergne-Rhône-Alpes également en tête

Mise à jour : depuis la réalisation de ce baromètre les Régions des Hauts de France et de la Réunion m’ont indiqué qu’elles étaient présentes sur Instagram même si le site Internet n’en faisait pas mention. Elles figureront sur le prochain baromètre.

Pour les quatre tableaux qui vont suivre, la comparaison avec une période précédente est impossible puisque ces tableaux n’existaient pas précédemment. On constate cependant :

  • Instagram est le troisième réseau social des Régions même si leur contribution reste encore modeste en nombre de publications.
  • La valorisation du territoire et la qualité des photos sont deux éléments essentiels pour le succès d’un compte. L’utilisation du retweet est variable selon les territoires.
  • Instagram est un outil pour conforter l’image et la notoriété. Ce n’est pas un outil de diffusion de l’information.

Dans le premier tableau, on peut constater que le nombre de suivis par les collectivités est généralement fort.

Baromètre des Régions sur Instagram

Le tableau suivant donne le poids des comptes en fonction du nombre d’habitants de la Ville.

Baromètre des Régions sur Instagram

Le troisième tableau constitue un point de départ pour mieux évaluer ensuite les évolutions lors du prochain baromètre.

Baromètre des Régions sur Instagram

Le quatrième tableau montre à quel point Instagram en est encore à ses balbutiements. Les cadences de publication sont extrêmement modestes.

Eu égard aux bons résultats obtenus (like essentiellement), on peut penser que les collectivités vont être conduites à publier davantage. Cependant ces dernières ignorent si avec Instagram, elles touchent un nouveau public. Une condition nécessaire pour favoriser leur investissement ultérieur.

Baromètre des Régions sur Instagram



En conclusion

Quatre Régions n’ont pas encore défini leur nom d’utilisateur sur Facebook.

On ne peut ni contacter ni écrire sur la page de la Collectivité territoriale de Martinique, une pratique étonnante pour un réseau social qui interdit ainsi au fan d’interagir vraiment avec elle.

De façon générale, on constate que les Régions pratiquent beaucoup une politique d’information descendante alors qu’elles devraient davantage être dans l’échange. Faut-il rappeler que la politique de diffusion de photographies illustrant la beauté du territoire ne sera sans doute pas suffisante sur le long terme.

Pour certaines Régions, le manque de résultats probants semble lié à un déficit de formation de la personne en charge de la gestion des réseaux sociaux ou à une absence de stratégie régionale.

Pour finir, voici le désormais traditionnel récapitulatif de la présence des collectivités sur les réseaux sociaux. Un tableau particulièrement allégé depuis le précédent baromètre.

Baromètre des Régions sur les réseaux sociaux

Pour ceux qui l’auraient manqué, la plus récente édition concernant la présence des Villes de plus de 100 000 habitants sur les réseaux sociaux est disponible ici.