Le dynamisme de la présence des Régions sur les réseaux sociaux reste faible. Durant la période observée, quatre Régions sont même en « congés » sur Twitter et une sur Facebook. Etonnant ! Comprendrait-on qu’une collectivité régionale ferme son standard ou son accueil au public durant les trois premières semaines d’août ? Et pourtant, c’est ce qui se passe pour ces Régions sur les réseaux sociaux.

Pour ce qui est des bonnes nouvelles, la Région Bourgogne Franche-Comté a désormais un compte Twitter. Toutes les Régions ont désormais un compte Twitter même si celui de la Collectivité Territoriale de Guyane est purement théorique. Aucune publication en un an pour cette dernière ! Et la Bretagne ? Elle est toujours absente sur Facebook.

Plusieurs Régions sont présentes sur Instagram mais certaines y sont encore assez peu actives. Depuis le précédent baromètre, la Région Martinique a créé un compte Instagram.

L’influence de Google+ diminue un peu plus (seulement deux Régions). La Guyane a publié faiblement mais régulièrement alors que PACA a publié la dernière fois, il y a trois mois. La région PACA plafonne avec 24 abonnés alors que la Guyane compte sept abonnés. Il est difficile de comprendre l’utilité de ces comptes !

La présence sur Dailymotion reste marginale (une région).

Vous trouverez comme d’habitude un tableau récapitulatif en fin d’article.

Pour ceux qui liraient ce baromètre pour la première fois, rappelons que vous trouverez ici des données générales concernant les Régions-Collectivités territoriales, les évolutions depuis le précédent baromètre qui date d’un an et une étude d’une période de 7 jours consécutifs.

Sur Facebook, c’est la Région Auvergne Rhône-Alpes qui reprend la tête

La Région Auvergne Rhône-Alpes, particulièrement dynamique, s’impose. Cependant, 22 mois après, la Région n’a toujours pas rattrapé son score de fin 2015 (226 680 fans au baromètre du 21/10/2015). Le même problème a les mêmes conséquences pour la Région Alsace Champagne Ardenne Lorraine (50 336 fans au 21/10/2015).

Deux Régions adoptent le format vidéo en boucle pour leur photo de couverture. Une initiative qui devrait s’étendre dans les prochaines semaines.

On constate globalement une progression moyenne du nombre de fans de 20 % en un an par rapport au précédent baromètre. Très jolie progression de la Région Centre Val-de-Loire qui passe de la onzième à la septième place.

Le deuxième tableau permet de comparer le nombre de fans au nombre d’habitants de la commune. Il est naturellement plus facile d’obtenir un grand nombre de fans dans une Région à forte population. L’outremer obtient nettement les meilleurs résultats.

Le troisième tableau permet de juger la participation des fans à la vie de la page. La première colonne englobe toutes les interactions dont dispose un fan par rapport aux publications de la page. La deuxième colonne comptabilise uniquement les publications des visiteurs et « j’aime » sur ces dernières quand elles sont autorisées par la page. Ces comptages ont été réalisés sur une période de sept jours : du 10 août au 16 août 2017.

Sept régions sur 16 interdisent les publications des visiteurs, une de plus que sur le précédent baromètre. Globalement, l’engagement sur les 16 Régions diminue de 35 %. Certes, la période explique cela… en partie !

Le nombre de publications des Régions par semaine diminue encore et se situe à un peu moins de sept sur la période de 7 jours concernée. A noter, la Région Provence-Alpes-Côte-D’azur, en vacances, depuis le 26 juillet 2017.

Le quatrième tableau permet de constater combien il faut de fans pour obtenir une interaction en moyenne. On trouvait dans le précédent baromètre quatre Régions avec un rapport nombre de fans pour une interaction inférieur à 20. Aucune Région ne réalise cette année cette performance.

La Région Auvergne Rhône-Alpes conserve la tête et creuse l’écart sur Twitter

Les quatre baisses très significatives observées au moment de la fusion des Régions n’ont pas pu être compensées. Cela concerne les Régions Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Martinique, Normandie, Occitanie Pyrénées Méditerranée.

Le tableau suivant donne le ratio nombre d’habitants / nombre d’abonnés. On constate une belle progression de l’Occitanie et une diminution tout aussi remarquable de la Région Provence-Alpes-Côte-D’azur.

En moyenne, on compte près de 4 tweets par jour. On peut constater des approches différentes en matière de nombre de publications. La Région Grand-Est compte quinze tweets par jour, La Réunion moins de trois tweets par semaine.

Le quatrième tableau prend en compte le type de publication : publications et retweets. Aucune règle générale : de 0 à 73 % de retweet selon les Régions et autres Collectivités territoriales.

Le tableau fournit par ailleurs une indication quant à l’engagement des abonnés avec le compte. La période de sept jours observée est celle du 10 au 16 août 2017. Il est impossible de juger du succès réel des comptes Twitter des Régions sans un accès au module de statistiques. Cependant Twitter nous fournit pour chaque tweet émis par la Région, le nombre de réponses, de retweets et de mises en favoris. C’est cet indicateur qui est retenu ici. Le critère retenu a au moins l’avantage d’être calculé de la même façon pour toutes les Régions et peut donc faire l’objet de comparaisons.

Les Régions Bourgogne Franche-Comté, Bretagne, Guyane, Provence-Alpes-Côte-D’azur étaient en « vacances » une grande partie du mois d’août.

Présence sur Instagram : Auvergne-Rhône-Alpes en tête. Eh oui, c’est un triplé !

Sur le précédent baromètre, seules quatre Régions publiaient pendant les grandes vacances, elles sont six en 2017. Instagram est le troisième réseau social des Régions même si leurs contributions restent encore modestes en nombre de publications.

Au-delà de la simple valorisation du territoire, certains comptes commencent, timidement il est vrai, à donner de l’information. La qualité des photos reste essentielle. L’utilisation du retweet est variable selon les territoires.

Le tableau suivant donne le poids des comptes en fonction du nombre d’habitants de la Ville.

Le troisième tableau donne un avantage aux Régions qui publient le plus. Pour la Région Nouvelle Aquitaine, en fin de tableau, un nouveau compte a été créé. Il aura fallu huit mois pour presque rattraper le chiffre précédent, d’où le « -16 publications » attribué à la Région.

Le quatrième tableau montre à quel point Instagram en est encore à ses balbutiements. Les cadences de publication sont extrêmement modestes.

Eu égard aux bons résultats obtenus (like essentiellement), on peut penser que les collectivités vont être conduites à publier davantage. L’évolution des comptes en un an sont clairement un encouragement à leur présence.

En conclusion

Seule la Région Martinique n’a toujours pas défini son nom d’utilisateur sur Facebook. On ne peut ni contacter ni écrire sur la page de la Collectivité territoriale de Martinique, une pratique étonnante pour un réseau social qui interdit ainsi au fan d’interagir vraiment avec elle.

Pour certaines Régions, le manque de résultats probants semble lié à un déficit de formation de la personne en charge de la gestion des réseaux sociaux ou à une absence de stratégie régionale.

De façon générale, on constate que les Régions pratiquent beaucoup une politique d’information descendante alors qu’elles devraient davantage être dans l’échange. Faut-il rappeler que la politique de diffusion de photographies illustrant la beauté du territoire ne sera sans doute pas suffisante sur le long terme ?

Pour finir, voici le désormais traditionnel récapitulatif de la présence des collectivités sur les réseaux sociaux.

Pour ceux qui l’auraient manqué, la plus récente édition concernant la présence des Villes de plus de 100 000 habitants sur les réseaux sociaux est disponible ici.