Au moment où les régions ont annoncé leur souhait de prendre en charge ce secteur, voilà l’Etat qui s’y intéresse à nouveau. Soit !

Je serais curieux de voir dans la presse comment les journaux vont traiter cette nouvelle. Car, entre nous, c’est quoi « un service public de l’orientation » ? Il me semblait que nous en avions déjà un !

Allons-nous voir la nomination comme délégué interministériel de M. De Monts de Savasse, directeur de l’ONISEP, annoncé il y a plusieurs mois dans l’AEF, devenir réalité ? Ou pense-t-on à nouveau à un rapprochement entre Centre Inffo et l’ONISEP ?

Ma précédente note au titre évocateur « Pour rompre avec l’immobilisme » avait été posté sur le forum gouvernemental « Renouer les liens entre université et emploi » mais n’était resté en ligne que 24 heures. Malgré mes protestations auprès du webmaster, elle n’est pas reparue.

Suite à l’intervention de Monsieur le Président de la République, je l’ai posté à nouveau ce soir afin de rappeler les doutes qu’on peut avoir face à ces « infaillibles débouchés », censés guérir les jeunes de tous leurs maux.

Nous nous apprêtons ici à des débats passionnants et je pense qu’il sera intéressant également de suivre les échanges sur http://copsy.ouvaton.org, ces échanges qui à l’heure tardive où j’écrits n’ont pas encore commencé.